Adresse
Téléphone
La Suisse Normande
Un avant goût de montagne
IMGP0161
 

L'église Notre Dame de l'Assomption.

L'église Notre-Dame-de-l'Assomption.
 
Les rotours étaient des lieux où l’on rouissait les plantes. Le rouissage se pratiquait par macération pour faire se désagréger les matières dont on voulait se débarrasser et qui agglutinaient certaines fibres textiles comme le chanvre ou le lin. Il existe d'ailleurs un lieu-dit « Les Chenevières » (champs de chanvre) comme témoin de cette époque, au xe siècle.

La mairie

La mairie
IMGP0167
IMGP0169
IMGP0169
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
IMGP0130
 
IMGP0134
 
IMGP0131
Le lac de Rabodanges côté "Les Rotours"
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le château
IMGP0163

Histoire

La famille des Rotours se divisa en plusieurs branches et essaima aux alentours des Rotours où elle posséda diverses terres et seigneuries : Pointel, Fumeçon (aujourd'hui sur le territoire de Champcerie), Le Sacq (Ménil-Gondouin) et Méguillaume (Chênedouit). Celles-ci furent confisquées en 1418 par le roi Henri V d'Angleterre. La famille des Rotours ne les récupéra qu’en 1450.
Le , la terre et seigneurie des Rotours fut vendue, avec son vieux château, par les héritiers de François des Rotours au marquis de Vassy-la-Forêt. Elle fut revendue en 1700 à M. Foucault puis en 1701 à Nicolas d’Ozenne qui fit construire le château actuel. Le , la seigneurie et le nouveau château des Rotours furent acquis par Noël François Angot, seigneur du Coisel, ancêtre des Angot des Rotours et des Pichot de La Marandais qui revendirent le château à la famille des Rotours en 2017.
IMGP0162
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
IMGP0153
 
IMGP0150
IMGP0165