Adresse
Téléphone
La Suisse Normande
Un avant goût de montagne

Le bassin ferrière de Normandie

IMGP3709a
 

L'église Saint Rémy

L'église Saint Rémy
 
L'église Saint Rémy
Mine St Remy
Mine St Remy orne
IMGP3499a
 

Les fosses d'enfer

Les fosses d'enfer
Déformation de Fosse de fer. Fosse vient de fossa qui a pour signification vallon, creux. Cette dénomination est fréquente dans la région (La Fosse à Cahan, La Fosse Arthur à St Georges de Rouelley).
 
L’exploitation du site minier de St Rémy commence dès l’Antiquité.
Un filon affleurant fournit les Romains en minerai de fer. Au XIVème siècle, les «Fosses d’Enfer» initialement dénommées «Fosses de Fer» sont de nouveau exploitées. On extrait le minerai par des galeries à flanc de coteau. Celles-ci atteignent parfois trente mètres.
A la fin du XVIème siècle, les férons abandonnent la «minière de Beaumont», nom cadastral du lieu.
A la fin du XIXème siècle à l’initiative du Sieur Henri de Croisilles, châtelain du village, l’exploitation reprend. Durant près d’un siècle le bassin minier connaît une exploitation industrielle. Des générations d’hommes des profondeurs s’affairent pendant toute une vie pour remonter des entrailles de la terre, le précieux minerai. Des milliers de tonnes sont extraites jusqu’à l’épuisement en 1966. En 1968, l’ère de la mine s’achève. Il ne subsiste plus que le souvenir de l’empire du fer de la famille de Croisilles.
 
De fin octobre 1939 à août 1940, Saint-Rémy-sur-Orne accueille des réfugiés de Volmerange-les-Mines et d'Ottange, villages mosellans situé entre la ligne Maginot et la frontière luxembourgeoise. Les familles logent dans les cités ouvrières, les hommes non mobilisés dans l'armée française étant affectés dans les mines de fer de la région
 
 
Après les travaux de la voie verte et du musée des Fosses d’enfer, Saint-Rémy (Calvados) devrait être au cœur d’un projet encore plus vaste englobant l’ensemble de la friche industrielle minière.

 
IMGP5338a
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
filature Saint Remy orne
filature Saint Remy

filature Froger Gosselin

Cette filature fut construite en 1865 par la famille Froger. En 1885-90, une fabrique de pansements pharmaceutiques fut annexée à la manufacture. En 1914, l'activité textile cessera. En revanche, l'entreprise spécialisée dans la fabrication produits ouatés poursuivra son activité jusqu'à nos jours. Aujourd'hui, emploie 38 salariés.
IMGP1135a
IMGP1130
IMGP1134a
IMGP0677
IMGP0677
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Voie verte de la Suisse Normande à St Rémy

Voie verte de la Suisse Normande à St Rémy
IMGP5593

Vers le hameau aux Bins

Vers le hameau aux Bins
IMGP5601
IMGP3707b
 
IMGP1123b
 
IMGP0707a
 
IMGP0708
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

L'orne au sud de St Rémy

L'orne au sud de St Rémy
IMGP1139a
IMGP0681a
IMGP0681a
 
IMGP0719
L'Orne en crue au Pont de la Mousse et l'ancien moulin ci-dessous.
IMGP1534
IMGP2485
stremy1
stremy2
stremy13