Adresse
Téléphone
La Suisse Normande
Un avant goût de montagne
 

l'église Notre Dame

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Histoire de Notre Dame du Rocher (www.athisvalderouvre.fr)

La paroisse était dédiée à la Vierge Marie. Le nom de « Rocher » est lié à la topographie des lieux. L’ancien nom de la commune, « Mille-Savattes » est plus obscur, peut-être lié à l’ancien peuple gaulois des Esuves (« Suattes »). Il n’a sans doute rien à voir avec l’anecdote selon laquelle un curé aurait ainsi surnommé la paroisse du fait qu’elle était peuplée de 500 habitants, ce qui n’a probablement jamais été le cas (le maximum démographique semblant avoir été atteint en 1831 avec 323 habitants) ! Ube autre hypothèse plus probable, serait que « Mille-Savates », soit une déformation de "Mouille-Savates" qui désigne un lieu humide (marais, gué…). Le fait que Notre-Dame-du-Rocher soit située entre la Rouvre et la Coulandre accrédite cette hypothèse.

L’église actuelle a été construite en partie au Moyen-âge. L’abbaye de Cerisy-Belle-Etoile percevait les deux tiers de la dîme de l’église Notre-Dame. A ce titre l’abbaye devait participer aux travaux de rénovation du chœur. On raconte que les moines n’ayant pas voulu s’acquitter de leur devoir, le seigneur de Mille-Savatte, tout comme celui de La Carneille, fut confisqué et placé sous la suzeraineté personnelle d’Henri V, roi d’Angleterre.

En 1631, un arrêt du Parlement de Rouen contraignit la duchesse d’Elbeuf à verser quarante sols ou quatre livres par semaine pour nourrir quatre pauvres pendant trois mois et demi, les dimanche 13 et 22 avril de cette année-là.

Le hameau du Pont-Huan, dont la forge était située côté la Carneille, possédait côté Notre-Dame-du-Rocher, un important moulin à blé, à deux roues et trois meules.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

La Cavrie

 

Le Souquet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Le moulin de Taillebois

Le pont Huan

 

La Rouvre