Adresse
Téléphone
La Suisse Normande
Un avant goût de montagne
 
 
 
 
 
 
 
 
L'Orne est un fleuve côtier du Nord-Ouest de la France. C'est le deuxième plus important des cours d'eau normands, après la Seine, par sa longueur de 170 kilomètres1et son débit. Après s'être frayé un chemin à travers les hauteurs de la Suisse normande, l'Orne arrose la ville de Caen, puis, canalisée, débouche dans la Manche par un estuaire d'une grande richesse écologique.
 
L'Orne prend sa source aux environs d'Aunou-sur-Orne, au nord-est de la forêt d'Écouves, près de Sées, à 190 mètres d'altitude, dans le département de l'Orne. Elle coule, en direction du nord-ouest, dans la plaine d'Argentan, puis surimpose sa vallée sinueuse et escarpée dans les granites d'Athis et les schistes et grès de la Suisse normande formant des gorges pittoresques. De Putanges à la forêt de Grimbosq, l'Orne parcourt sa trouée héroïque dans un environnement de buttes élevées et sauvages (mont d'Ancre, mont Cerisy), traçant un sillon profond encadré de parois rocheuses impressionnantes (rochers des Parcs, rochers de la Houlle, Pain de Sucre) près de Clécy.
 
De nombreux moulins et sites de gué égayent le fond de la vallée. Juste en aval de Putanges, à l'entrée des gorges, le barrage de Rabodanges a été édifié, en 1960, pour régulariser le débit du fleuve et produire de l'électricité (puissance de 6 500 kW), créant un lac artificiel d'une longueur de 7 km. Dans la dernière partie de son cours, après avoir franchi, près de Thury-Harcourt, la boucle du Hom et ses schistes, témoins de la chaîne cadomiennevieille de 650 à 540 millions d'années, l'Orne contourne le Cinglais, traverse la plaine de Caen avant de rejoindre la Manche à Ouistreham, dans le département du Calvados.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Lever de soleil sur la vallée de l'Orne et ses brumes matinales en automne

 
L'Orne traverse 82 communes (39 dans le département de l'Orne et 43 dans celui du Calvados).
L'Orne est le confluent de 15 rivières et 32 ruisseaux.
 
 

 

Du département de l'Orne au Calvados

 
C'est à Aunou-sur–Orne que ce fleuve prend sa source, à 190 mètres d'altitude, au nord-est de la forêt d'Ecouves prés de Sées. Il traverse une bonne partie du département en passant par Sées et Argentan.
De sa source jusqu’à l’aval d’Ecouché, l’Orne s’écoule de manière indolente et uniforme parmi les plaines calcaires du Bassin parisien. Le fleuve fait ensuite une entrée remarquée en Suisse normande, région vallonnée et bocagère, laissant apparaître les vestiges d’une vieille chaîne de montagnes : le Massif armoricain. Celui-ci se caractérise localement par des roches dures : les cornéennes.
 

Un territoire classé Espace Naturel Sensible

 
Il a donc fallu de l’énergie et du temps au fleuve pour creuser son chemin entre Sérans et Ménil-Jean, en contournant les secteurs les plus résistants. Il en résulte une série de méandres impressionnants. La topographie et l’enclavement du territoire des Méandres de l’Orne, site classé en Espace Naturel Sensible, ont favorisé l’expression d’une nature encore à ce jour préservée.
 

Intégrant le réseau Natura 2000

 
Les boisements couvrant les flancs pentus sont reconnus d’intérêt européen et intègre le réseau Natura 2000. Ils sont riches en chênes, hêtres et houx dans les secteurs les plus secs et frênes, érables et aulnes, dans les zones plus fraîches. Sous ces boisements, la végétation diffère entre les versants sud, dominés par les plantes à fleurs (jonquilles, corydales, jacinthes, anémones des bois et orchis mâles), et les versants nord colonisés par les fougères.
En contrebas serpente l’Orne où la clarté de l’eau permet à deux espèces aquatiques rares et protégées de prospérer : la loutre d’Europeet la moule d’eau douce.
Puis l'Orne continue tranquillement son chemin.

Le fleuve s'élargit

 
Ainsi en aval de Putanges-Pont-Ecrepin (61), le fleuve enfle et s'élargit avec le lac de Rabodanges, créé artificiellement en 1960 par EDF afin de produire de l'électricité. D'une longueur de 6 km et d'une largeur maximale de 250 m, c'est un lac, en longueur, né par la noyade de la vallée de l'Orne. Après le barrage, l'Orne retrouve sa taille initiale et poursuit sa trouée héroïque dans un environnement de buttes élevées et sauvages (Mont d'Ancre, Mont Cerisy), traçant un sillon profond encadré de parois rocheuses impressionnantes (rochers des Parcs, rochers de la Houlle, Pain de Sucre).
Dans la dernière partie de son cours, il franchit, près de Thury-Harcourt, la boucle du Hom et ses schistes, témoins de la chaîne cadomienne.


L'Orne traverse la plaine et arrive à Caen.

 
Sa traversée citadine et une quinzaine de kilomètres plus tard, l'estuaire ouvre ses portes et annonce la fin du voyage.
L’union incessante de la mer et de la terre crée un paysage en constante métamorphose et la présence de milieux très variés. Principal site naturel sauvegardé du Calvados, l'estuaire de l'Orne est un site d'intérêt écologique majeur.

Source Caen.fr
Source de l'Orne
 

 

Aménagement de l'Orne

Effacement de seuils en rivières sur le cours de l’Orne : le Bateau, la Fouillerie et Danet sur les communes de Le Mesnil Villement (14), Menil Hubert-sur-Orne (61), Saint-Philbert-sur-Orne (14), Rapilly (14) et Les Isles Bardel (14)
 

Le barrage de l'Enfernay, à Saint-Rémy-sur-Orne, a été le premier barrage de l'Orne concerné par le plan de restauration de la continuité écologique, instauré en 2010.
 

Comptage des poissons

Station de comptage des poissons sur l'Orne à Feuguerolles - Bully:
 
Depuis les années 1980, les poissons migrateurs font l’objet de suivis et de comptages sur ce site. D’abord par un système de piégeage puis à partir de 2010 avec la construction d’une nouvelle passe à poissons à bassins successifs (jugée non sélective par rapport aux passes à ralentisseurs) et via l’installation d’un système de de vidéo comptage (tout en conservant un dispositif de piégeage pouvant être activé).
 
 

Ruisseau d'Orival

Ruisseau de la vallée des Vaux

Ruisseau de coupe gorge

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
L'Orne à Putanges
 
Retenue d'eau, lac de Rabodanges
 
 

L'Orne après le barrage de Rabodanges
 
Le barrage Hydroélectrique de Rabodanges
 

 
L'Orne au vieux St Aubert
 
 
 
 

 
L'Orne vers La Forêt Auvray

 
L'Orne et la centrale électrique de St Philbert

L'Orne au point de confluence avec la Baize
 
L'Orne au pont des Vers
 

 
L'Orne à Pont D'Ouilly
 
 

 
L'Orne à St Christophe
 
 

 
L'Orne au barrage hydroélectrique de la Courbe (Cossesseville)
 

 
L'Orne: Le pont de la Bataille vu des rochers des parcs (GR36)
 
 

L'Orne au pont de La Bataille
 
L'Orne au viaduc de La Lande
 

L'Orne et les rochers des parcs
 
 

 
L'Orne et le pont du Vey
 

 
L'Orne au pont de Cantepie à Clécy
 
 

 
L'Orne de la base d'envol de St Omer
 
 

 
L'Orne à St Rémy sur Orne

L'Orne au pont de la mousse
 
L'Orne à Thury-Harcourt
 
 

 
L'Orne à la boucle du Hom
 
 
Au nord de Thury-Harcourt, l’Orne a creusé un large méandre dans le flysch briovérien. Celui-ci affleure dans la tranchée du Hom et dans les escarpements de la rive concave du méandre (rive gauche), entre le barrage du Hom et la Roche à Bunel.
 Lien Géologie
 

 
L'Orne à la halte de Grimbosq: barrage hydroélectrique de Brieux et pont routier.

 
L'Orne et son viaduc à la chapelle Ste Anne
 
 

L'Orne au pont du Coudray